Son Lux

Son Lux @ l’Aéronef

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire à plusieurs reprises à ce sujet, le dernier passage de Son Lux dans la métropole lilloise le 13 novembre 2015 gardera à tout jamais un goût particulier. Celui d’un concert proche de la perfection donné au Grand Mix de Tourcoing, et qui vire à l’effroi et la sidération lorsque Ryan Lott lui-même annonce ce qu’il est en train de se passer au même moment au Bataclan.

Consciemment ou non, tous ceux qui étaient à ce concert ce soir-là avaient un « unfinished business » avec Son Lux, le besoin d’un concert qui soit un concert de part en part, un concert qui soit à 100% une histoire de musique. Un truc qui nous permette de confirmer pour de bon qu’à la fin c’est toujours la musique qui gagne.

Hanna Benn

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Et ça commence plutôt bien avec la première partie assurée par Hanna Benn, dont la musique se révèle rapidement très « Son Lux compatible » : électronique, conceptuelle, expérimentale, digne d’une musique de film. Rien d’étonnant dans cette proximité avec Son Lux, puisque rappelée à plusieurs reprises sur scène par Ryan Lott, il aura l’occasion de révéler à tous ceux qui ne connaissaient pas Hanna Benn qu’elle avait collaboré à l’écriture de certains titres de l’album Bones, comme You Don’t Know Me.

Avec la montée sur scène de Son Lux, on comprend vite que le groupe a pris de l’assurance et est capable d’assumer cette grande scène, même s’il joue en formation serrée, avec Ian Chang et sa batterie en plein centre. Dès le 2ème titre, l’interprétation de Easy place la barre très haut et voit un Ryan Lott déjà intenable sauter derrière son clavier. Avec Surrounded, c’est Ian Chang qui prend le lead avec un solo de batterie totalement fou où Ryan Lott recule en coulisse, comme pour prendre de la distance et mieux apprécier, tout sourire et admiratif, le travail de son compère.

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

Son Lux, l’aéronef, Lille, 18 février 2018

La suite n’est qu’une enivrante poésie dont on retiendra quelques sommets comme Dream State où Ryan Lott démontrera toute sa puissance vocale à un bon mètre derrière son micro, ou un All Directions chanté avec la contribution du public, d’abord féminin, puis par toute la salle avant que Son Lux ne sorte de scène. Et ce public qui en redemande et continue de faire les choeurs au moment où le groupe revient sur scène pour les rappels.

Au moment d’interpréter le dernier morceau du concert, Lost It To Trying, Ryan Lott se sentira obligé d’évoquer le 13 novembre 2015 pour ceux qui étaient à Tourcoing. Et de dire que quoi qu’il advienne, Son Lux se sentira toujours à la maison en France. Ryan, tu repasses à la maison un dimanche soir (ou tout autre soir) quand tu veux avec Ian et Rafiq. Et tu peux amener Hanna.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend