Une photo, un concert, une histoire : Kent au Stockholm Tele2 Arena

David TstoryLaisser un commentaire

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Il y a très exactement un an, le 17 décembre 2016, le groupe suédois Kent mettait un terme à sa carrière dans un ultime concert dont le jour avait été annoncé depuis de longs mois par le groupe, en même temps que la sortie d’un dernier album, comme la date de la mort du quatuor. Le groupe sortait de scène vers 22h à Stockholm après avoir interprété « Den Sista Sången », la dernière chanson en suédois. Non seulement j’ai eu la chance d’assister à cet « enterrement », mais en plus j’ai fait partie de la petite dizaine de photographes autorisés à photographier les derniers instants de Kent sur scène.

Je pourrais me répandre en témoignage et anecdotes larmoyantes sur ce dernier concert, ces derniers instants d’un groupe qui m’a donné bien plus dans la vie que juste de la musique à écouter (ceux qui savent savent), et dont la séparation a été quelque chose de bien plus difficile à encaisser que je ne l’admettrai jamais. Mais je me suis rendu compte qu’il y avait une histoire particulière autour de la photographie de concert entre ce groupe et moi. J’ai eu la chance de voir Kent sur scène à 9 reprises (dont la première fois au Trabendo à Paris en 2000) et de les photographier (en étant accrédité) 4 fois. Pourtant, chacune de ces quatre fois a failli ne jamais arriver et relève tout à la fois du concours de circonstances et de coups de pouce du destin. Le genre d’histoire à faire tout à la fois frémir et pâlir d’envie n’importe quel photographe de concert qui a déjà tenté de se faire accréditer pour son groupe favori. Petit résumé de ces quatre aventures.

Kent au sjöhistoriska museet de Stockholm, 19 août 2012

Il s’agissait d’un concert en plein air dans les jardins du musée de la marine de Stockholm en août 2012. Je faisais de la photo de concert depuis un peu plus d’un an et je m’étais dit « Pourquoi pas demander une accred pour Kent ? » Je me suis mis alors à envoyer des e-mails à plein de gens différents pour savoir qui était susceptible de m’accorder le précieux photo pass. Au bout de différents échanges, j’avais identifié Sandra, l’attachée de presse du groupe, comme la personne à joindre.

Sauf qu’après un premier e-mail et une relance, Sandra ne me répondait pas. Comme je ne croyais pas trop en mes chances dès le départ, j’avais assez vite fait une croix sur cette demande envoyée au culot (je demandais une accred pour un blog perso français alors que ce groupe majeur en Suède limitait sa carrière à la Scandinavie). Et puis le week-end avant le départ, genre 5 jours avant le concert, j’ai fait un rêve où j’envoyais un mail de relance et Sandra me répondait que c’était ok, j’avais un pass photo pour le concert. Le matin je me suis levé comme une bombe et j’ai envoyé le mail de la dernière chance tout en prenant mon petit dej. Quelques minutes plus tard seulement je recevais un mail de réponse de Sandra : « Bonjour David, oui je peux vous avoir une accréditation pour le concert ». Encore aujourd’hui je n’en reviens pas quand j’y pense !

L’histoire retiendra que le jour du concert, un énorme orage s’est abattu sur Stockholm au moment de l’ouverture des portes, transformant le jardin du musée en champ de boue, que j’ai failli loupé l’entrée des photographes car les photos se faisaient sur les titres 4-5-6 et que le groupe avait mixé 2 titres ensemble après leur entrée sur scène (« c’est la 2 ou la 3 là du coup ? »), et que j’avais chié la plupart des photos parce qu’entré à l’arrache dans le pit et stressé de photographier ce groupe, « mon groupe ». 

Kent

Kent @ Sjo Historiskamuseet

Kent au Malmö Arena, 11 novembre 2016

Dès que Kent a annoncé un dernier album et une dernière tournée avant de se séparer, dès que j’ai eu acheté mes places pour aller les voir avec des amis tous aussi fans que moi, soit 8 mois avant le concert, j’ai tout de suite renvoyé un mail à Sandra pour demander une accréditation. Je ne m’attendais bien sûr pas à une réponse tout de suite, mais je voulais me signaler. Et puis les mois ont passé, la dernière tournée de Kent a démarré, alors j’ai commencé à passer des relances. Et Sandra ne répondait jamais. Au regard de ma précédente expérience, je ne m’inquiétais pas trop et imaginais une réponse tardive. Et puis il a fallu prendre l’avion pour Malmö la veille du concert, sans avoir obtenu de réponse. C’était manifestement foutu pour cette fois.

Arrivé à notre hôtel en Suède, je décidais de ne pas me laisser abattre et tentais à l’arrache de trouver l’adresser mail du manager du groupe. Je la trouvais assez facilement et tentais ma chance. Le lendemain matin, je recevais une réponse : « Bonjour David, je suis encore à Stockholm, je pars pour l’aéroport, je me renseigne à mon arrivée et te recontacte dans quelques heures, mais ça devrait le faire ! » Je retrouvais le sourire et exultais ! Mais quelques heures plus tard, la réponse tombait et n’étais pas du tout celle que j’imaginais : « David, on est au max pour ce soir, désolé. » La déception était démultipliée par rapport à la veille, j’avais retrouvé l’espoir et y croyais vraiment. Et d’un coup, plus rien. J’essayais de cacher ma déception à mes amis mais sur le moment, je n’avais même plus envie d’aller au concert.

Et puis il s’est passé un nouveau petit miracle. Moins de 2h avant le début du concert, j’ai reçu un mail : « David, je viens de retrouver tes mails dans mes spams. Si tu es dans les parages, il y a une accréditation à ton nom à l’accueil de la salle ce soir. Tu peux shooter les titres 2 et 3 dans le pit, puis faire des photos dans la salle. Bonne chance pour ce soir. Sandra »

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 15 décembre 2016

Kent au Tele2 Arena de Stockholm, 15 décembre 2016

Entre ce premier concert à Stockholm (Kent terminait sa carrière par 3 concerts au Tele2 Arena du 15 au 17 décembre) et la date de Malmö, il faut que je mentionne le concert du 26 novembre à Copenhague. Ma copine et moi avions pris quelques jours de congés pour rendre visite à une amie expatriée au Danemark. Le séjour devait se terminer par notre participation tous les trois au concert de Kent à Copenhague. Là encore j’avais demandé une accred, mais quelques heures avant le concert Sandra m’avait informé que je n’étais pas sur la liste des photographes, mais que je pouvais tenter de la demander à l’accueil pour négocier. Comme on était au Danemark et non en Suède, elle n’avait visiblement pas la main sur les médias accrédités. Mais au final, on apprenait peu après que le concert était annulé : Joakim Berg, le chanteur du groupe, était malade. Le concert était reporté quelques jours plus tard mais impossible pour nous de prolonger les vacances ou de revenir.

Mine de rien, la déconvenue « Copenhague » me mettait le doute sur le fait d’obtenir une accréditation  le 15 décembre à Stockholm. Et elle me motivait aussi à rester à Stockholm quelques jours de plus et à racheter un billet à une Suédoise malade pour LE dernier concert du 17 décembre. Sauf que je débarquais moi-même malade à Stockholm. Heureusement, j’avais déjà l’assurance de mon pass photo depuis une semaine. Quel confort psychologique ! Et à cette occasion je rencontrais pour la première fois Sandra « en vrai », qui me confiait qu’il me serait difficile d’être sur la liste des photographes pour le 17, celle-ci étant complète avec la presse généraliste et spécialisée présente pour la dernière.

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 15 décembre 2016

Le soir-même, l’entrée dans le stade par des coursives permettant de débouler en plein milieu de l’arena couverte avec un passage réservé vers le pit était un rêve. Mais dès le lendemain je me retrouvais avec 39° de fièvre. Si j’avais imaginé un temps tenter l’accred pour le concert du 16, je décidais d’essayer de me soigner et me couchais tôt ce soir-là.

Kent au Tele2 Arena de Stockholm, 17 décembre 2016

Le 17 décembre, je me levais peu en forme mais sans fièvre. La veille, j’avais tout de même pris le temps d’envoyer à Sandra quelques photos du concert du 15. Elle m’avait répondu que les photos étaient super et qu’elle reviendrait vers moi dans la soirée pour ma demande d’accred du lendemain. Je lui passais donc une relance dans la matinée qui restait sans réponse en début d’après-midi. Je passais la journée au chaud dans mon airbnb à attendre une réponse en attendant le dernier concert. A 17h30, désespéré et convaincu qu’il était trop tard, je tentais d’envoyer un SMS de la dernière chance : « Sandra c’est David, dois-je amener mon appareil photo avec moi ce soir ? Si c’est ok pour toi, tu peux juste répondre oui. » Je me doutais qu’en tant qu’attachée de presse, les sollicitations étaient nombreuses en ce jour de la « mort » de Kent qui voyait les fans organiser un défilé funéraire dans les rues de Stockholm jusqu’au stade. Quelques minutes plus tard, la réponse arrivait : « oui ». Juste un oui. Trois lettres formidables qui me permettaient de vivre au plus près les derniers instants de ce groupe si spécial pour moi. Et voilà comment je me retrouvais avec quelques autres à témoigner de ce moment si spécial.

Voir les photos du dernier concert / See photos of the last concert

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Kent, Tele2 Arena, Stockholm, 17 décembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.