A Amiens, il est bientôt minuit avant la nuit

David TfestivalLaisser un commentaire

Minuit avant la nuit

Minuit avant la nuit ?…

J’ai vécu 10 ans à Amiens (de 2003 à 2013) et de l’avis de la plupart des personnes que je fréquentais, il ne se passait pas grand chose à Amiens. En vrai c’est un truc d’Amiénois, voire de Picard, que de se dévaloriser de la sorte. En vrai aussi, il se passait peu de choses à Amiens, mais les mêmes personnes s’accordaient à dire que ce que s’il se passait quelque chose, c’était à la Maison de la Culture, au Ciné Saint Leu ou encore à la Lune des Pirates, que je fréquentais assidument. Et là, on ne sait pas bien ce qui leur a pris aux copains de la Lune des Pirates. Sans doute ragaillardie par la célébration en 2017 de ses 30 ans, entre concerts dans la petite salle et show en plein air dans le parc Saint-Pierre (de Suuns à Peter Hook en passant par Louis Aguilar ou Shannon Wright), la Lune a décidé de remettre le couvert en créant un vrai festival sous les étoiles, Minuit avant la nuit.

Et quel festival ! Outre le nom dont on n’est pas encore certains d’avoir percé le secret, la programmation a de quoi faire pâlir la plupart des festoches d’été déjà bien installés. On commencera vendredi 22 juin sans fanfare mais tout en subtilité avec les excellents locaux de l’étape, j’ai nommé Edgär. Si vous les avez loupés dans l’une de leurs nombreuses premières parties à l’Aéronef (Hollysiz, Feu! Chatterton ou Bertrand Cantat), c’est une occasion à saisir !

On pourrait dire tout le bien que l’on pense de tous les autres groupes, mais ce soir-là notre coeur balancera entre l’électro indus de The Soft Moon qui nous avait retourné la tête aux derniers Paradis Artificiels à Lille, et le garage rock trendy de The Limiñanas. D’ailleurs si tu veux savoir si Marie et Lionel Limiñana ont prévu un feu d’artifice les soirs de festivals, c’est par ici 😉

Le samedi de ce Minuit avant la nuit promet d’être encore plus énorme avec un paquet des meilleurs trucs qu’on ait vu sur scène ces derniers temps, à commencer par Pendentif qui remplaceront Sorry (sorry, pas sorry) et qui nous avaient fait forte impression au Grand Mix (enfin, à l’Hospice d’Havré quoi), mais aussi Concrete Knives (découverts il y a longtemps à la Lune des Pirates), Eddy de Pretto ou Son Lux, autant d’artistes dont on peut espérer rien moins que le meilleur. Et pour finir en apothéose, un petit concert tout sauf anecdotique des papes iconiques du shoegaze, j’ai nommé Slowdive.

Et pour se remettre de ses émotions, un dimanche d’activités gratuites où on « chillera » en sieste électronique.

De mon côté je ne pourrai être présent que le vendredi, mais si ton agenda est mieux organisé que le mien, je ne saurai trop te recommander de passer le week-end à Amiens pour vérifier si, après le solstice d’été, minuit arrive bien avant la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.