Mina Tindle @ le Grand Mix

David Tconcert sur LilleLaisser un commentaire

Mina Tindle

Cela fait déjà plusieurs années que je « fréquente » Mina Tindle. La première fois que je l’ai vue en concert, c’était le 12 mai 2009 où elle assurait la première partie de Beirut au Bataclan. Cette soirée avait été particulière à plus d’un titre, entre autres à cause de la jolie prestation de Mina Tindle. J’ai revu ensuite Mina Tindle à plusieurs reprises assurer des premières parties à Paris, dont à nouveau Beirut l’an dernier. Je me souviens même qu’à une époque, une plaisanterie circulait sur Twitter du genre « de qui Mina Tindle fait-elle la première partie ce soir ? » Ce qu’on ne pourra pas lui reprocher, c’est donc de manquer de constance dans l’effort.

Trois ans plus tard donc,  début 2012, le premier album de Mina Tindle, Taranta, voyait le jour. Un très bel album, l’aboutissement de beaucoup d’efforts, récompensés par le succès critique et une tournée en cours a priori plutôt réussie. Aussi, en ce 3 octobre 2012, c’est avec une impatience non dissimulée que je me rends au Grand Mix. Bizarrement, je m’étais mis en tête que Mina Tindle assurait la première partie de Sharon Van Etten, ce que je trouvais un peu triste. Au final, c’est bien Sharon Van Etten qui assure la première partie. Ou plutôt dirons-nous qu’il y avait ce soir-là deux parties égales au Grand Mix. Après un très bon set de Sharon Van Etten, entre morceaux pop et légers, et morceaux plus électriques, le tout devant un public un peu amorphe, sans doute plutôt venu pour la Française, Mina entre en scène.

En la voyant, je me dis que Mina Tindle a moins l’air d’une jeune et jolie ingénue. En 3 ans elle a mûrit. Et sa musique aussi. Après une petite intro, Mina démarre tout de suite avec son tube « To Carry Manny Small Things ». Ce morceau, elle le jouait déjà en 2009, mais il est désormais plus riche, plus maîtrisé, c’est une vraie petite pépite pop parfaitement exécutée par Mina Tindle et ses musiciens.

Malgré tout, au bout de quelques morceaux, il est palpable que Mina Tindle est toujours un peu timide, pas forcément à l’aise devant un public qui ne l’aide pas beaucoup dans un premier temps. Il faudra à Mina Tindle enchaîner ses meilleurs titres (Bells, Henry, Pan, Lovely Day, Too Lood) et menacer le public de lui raconter des blagues de tomates qui traversent la route pour réveiller une audience qui lui réclamera finalement deux rappels à coups d’applaudissements à tout rompre.

Elle a sans doute encore de la marge Mina Tindle, mais vu la beauté de ses chansons, vu sa maîtrise sur scène, nulle doute qu’elle nous emmènera loin dans les années à venir. Ce 3 octobre 2012 au Grand Mix, c’était déjà un excellent concert dans une salle toujours aussi fascinante.

Voir toutes les photos de Mina Tindle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *