Main Square Festival 2012 – Jour 1

David TLaisser un commentaire

Kasabian

Petit compte rendu du Main Square Festival qui mènera à la publication de portfolios par artiste dans les jours à venir. Partie 1. (Voir partie 2 / partie 3.)

Le vendredi 29 juin 2012 était un jour particulier pour moi. Je savais depuis une semaine que j’étais accrédité pour le Main Square Festival, presque personne dans mon entourage n’était au courant, et à vrai dire même moi je n’avais pas toutes les informations. Je devais avoir les détails quelques jours avant le début du festival (quels groupes j’allais pouvoir photographier, dans quelles conditions, etc) mais mon contact, débordé par la préparation du festival, n’avait pas eu le temps de m’appeler, et son téléphone était sur répondeur depuis ce matin. Je prenais donc la route de la Citadelle d’Arras sans trop savoir où j’allais (ce qui est assez ironique). En chemin je m’imaginais le pire : j’arrivais au Main Square Festival et on me virait car je n’étais pas sur la liste.

Une fois sur place, tout s’arrangeait vite. Mon nom était bien sur la liste des photographes, l’organisation était sympa et disponible. Je découvrais la tente des photographes, l’espace VIP, le fonctionnement du dispositif photographes. Et puis pas le temps de trop se poser, il était déjà l’heure d’aller à la Grand Scène pour le premier concert du Main Square Festival 2012 : The Maccabees.

Ecouter de la musique ou faire des photos au Main Square Festival, il faut choisir.

Autant le dire de suite, j’ai un peu foiré mes photos des Maccabees. Je crois que je me suis laissé bouffé par l’évènement, du mal à trouver mes marques devant cette scène large et haute, au milieu d’une trentaine de photographes. Mais ce qui est bien au Main Square, c’est qu’on n’a pas le temps de gamberger. Trois titres pour photographier les Maccabees et il fallait foncer vers la Green Room pour le set des Lolito, groupe local ayant gagné son ticket pour ouvrir cette scène. Là aussi, 3 titres et puis s’en vont (les photographes, pas le groupe).

Petite pause puis il faut déjà y retourner pour le show de The Subways. Ces Anglais savent y faire pour mettre le feu à un public. Ca y est, le Main Square est vraiment lancé !

Le concert de The Subways, j’en aurai profité un peu. Il n’en ai rien pour Simple Minds. Leur concert débute quelques minutes avant celui des frenchies de Stuck in thé Sound. Avec d’autres photographes, nous négocions le droit de filer de la Main Stage dès la fin du 1er morceau des Simple Minds pour avoir des clichés des deux concerts.

Puis il sera temps pour moi de filer trier les premiers clichés pour publication sur Facebook. Au loin, j’entends le « Don’t You (Forget About Me) » de Simple Minds. Ca me rappelle mes 8 ans. Mais impossible de vraiment en profiter.

Garbage, meilleur concert du 1er jour du Main Square Festival

Qui l’eut cru ? J’avais pas trop écouté le nouvel album de Garbage, mais le peu que j’en avais entendu ne m’avait pas vraiment convaincu. Une prestation en demi-teinte entrevue à la télé et une Shirley cernée avaient fini de me convaincre que Garbage était un groupe des années 90 sur le retour, un peu ringard. Et pourtant, dès leur entrée sur scène les Garbage en imposent. Shirley Manson joue le jeu des photographes, son chant est clair et puissant, le son est impeccable et les arrangements fonctionnent à merveille. Je tente d’éviter de taper du pied ou de hocher la tête en même temps que je prends des photos. J’en profite pour prendre un pause bière non loin de la scène. Les vieux tubes sont toujours aussi forts. Là c’est 20 ans que j’ai à nouveau.

Petite mésaventure après Garbage : je suis en retard au concert des Brigitte. Je me dépêche, je fonce même, et arrive pile pour le début du concert. Où je découvre en fait qu’il y avait une liste restreinte de photographes sur laquelle je ne figure pas. C’est là, en discutant avec une des filles de la prod, que je comprends le système des contrats à demander et signer pour shooter certains artistes. Ca me sera utile par la suite pour ne pas louper certains artistes. Et puis pour les Brigitte, ce n’est pas comme si je ne les avais pas déjà photographiées trois fois en moins d’un an.

Puis vient Kasabian. A dire vrai, je n’ai jamais vraiment écouté ce groupe qui m’avait agacé avec son 1er album. Je découvre même le physique des gars. Le chanteur me fait un peu pensé à Liam Gallagher pour son côté crâneur et poseur, mais en plus sympa. Tellement sympa d’ailleurs, que je me prends à trouver de l’intérêt à ce qu’il chante, et à la musique du groupe. A réécouter pour leur redonner leur chance.

Je finis ma 1ère journée de Main Square Festival avec Editors, concert que j’élirai plus tard, avec d’autres photographes présents, concert le plus sombre du festival. On parle bien des lumières et non de la musique. Avec des tons entre bleu sombre et violet, et une intense fumée, dur dur de shooter quelque chose de correct en 3 titres ! A une époque j’ai adoré Editors. Leurs deux premiers albums étaient énormes. Puis j’ai détesté le 3ème. Et c’est sans remords que je m’en vais sans même écouter ne serait-ce qu’un peu la suite du concert.

C’est avec beaucoup de frustration que je quitte la citadelle d’Arras alors qu’il reste encore The XX et Justice à voir. J’aurais vraiment adoré revoir The XX et entendre quelques uns de leurs nouveaux morceaux. Oui mais voilà, arrivent chez moi des invitées venues de loin pour assister au concert de Pearl Jam le lendemain. J’oublierai vite ma frustration en les retrouvant.

La suite bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.