Exposition Sweet Drums : les batteurs dans la lumière au Grand Mix

David TbasiqueLaisser un commentaire

expo Sweet Drums au Grand Mix

Le plus souvent, ils sont en fond de scène, dans la pénombre, mal éclairés. En exagérant un peu, on pourrait dire qu’il est possible de ne pas les remarquer. Et pourtant, lorsqu’ils sont mauvais, c’est souvent la première chose que l’on entend dans un concert. Je veux parler des batteurs (et des batteuses).

Au fil des concerts et des années, je me suis pris d’affection pour les batteurs. D’une part parce que c’est un défi technique de les photographier : les batteurs bougent vite, ce qui nécessite d’augmenter la vitesse de déclenchement ; ils sont dans l’ombre, donc il faut compenser le manque de lumière ; ils sont plus loin, alors il faut fermer de plusieurs diaphs pour gagner en profondeur de champ, ce qui repose un problème de lumière… Tout le monde (ou presque) peut réussir une photo de chanteur, mais la photo de batteur est un défi de tous les instants qui n’est pas à la portée du premier venu.

Mais surtout je me suis pris d’affection pour les batteurs parce qu’ils sont tous photogéniques dans leurs genres. Il y a le batteur tout en intensité, qui vit sa musique, grimace, souffre et dont on se demande s’il arrivera à la fin du concert. Il y a le batteur totalement zen, qui semble facile quel que soit le rythme, un peu à l’image de « l’homme qui ne transpire jamais » de la pub, celui qui énerve parce que ce n’est pas humain. Il y a le batteur fou, celui qui prend des pauses improbables, fait des cascades, jongle avec ses baguettes. Aucun d’entre eux n’est lisse et ne laisse indifférent.

Et puis croyez-moi, si vous faites de la photo de concert, intéressez-vous aux batteurs, ils vous le rendront ! Le batteur n’est jamais avare d’un petit signe, d’un clin d’oeil ou d’une pause pour la photo. Vous pensez bien, il est trop content qu’on lui témoigne enfin un peu d’intérêt.

Le 24 septembre 2015, à l’occasion de son premier afterwork, je t’invite à venir au Grand Mix de Tourcoing découvrir l’exposition Sweet Drums, une série d’une douzaine de photos de batteurs et de batteuses pris sur le vif. Avec des photos des « drummers » des groupes suivants : Metronomy, Royal Blood, Triggerfinger, Nada Surf, Calexico, The Dodos, We Are Enfant Terrible, Son Lux, Weekend Affair, etc

Tu viens ?

L’expo sera ensuite visible tous les soirs de concerts au Grand Mix jusqu’en fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.