Da Silva @ le Spendid

David Tconcert sur Lille, festivalLaisser un commentaire

Da Silva, de son nom complet Emmanuel da Silva, était en concert ce vendredi 20 avril 2012 au Splendid dans le cadre du festival « Les Paradis Artificiels« .

Je n’ai découvert Da Silva que récemment. Après avoir entendu une chronique radio qui disait grand bien de son dernier album, La Distance, j’étais tombé par hasard quelques heures plus tard sur le lien Spotify vers l’album en question.

Da Silva a ce phrasé « parlé-chanté » si particulier et si spécifique a bien des artistes français, ce phrasé que je déteste la plupart du temps et que je ne tolère que chez quelques uns, comme Miossec. Et Da Silva me fait penser à Miossec à plus d’un titre. Pourtant, à l’écoute de La Distance, je reconnaissais volontiers le talent d’écriture de « Manu » da Silva, le côté renversant de cette musique rock imprévisible, mais gardait quelques réserves sur le chant, que j’espérais lever à l’occasion de ce concert au Splendid.

Au Splendid, il ne allait pas être en retard vendredi soir. En arrivant à 20h15, je ratais le début de la 1ère partie et on me demandait donc de ne pas faire de photos avant l’entrée en scène de Da Silva. Le monsieur et ses musiciens débarquaient vers 21h. 3 titres pour faire mes photos et je retournais dans la salle pour profiter du concert. Et là effectivement, toute l’univers de Da Silva apparaissait petit à petit. L’homme, visiblement assez timide entre les morceaux, redevenait fascinant à chaque titre. Les morceaux, souvent réorchestrés, prenaient une toute autre dimension là devant nos yeux. Le public, constitué essentiellement de fans, était ravi.

J’avais prévu de partir après quelques morceaux. Je restais finalement jusqu’aux rappels, et sans me forcer, bien au contraire.

Voir les photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *