Breton @ la Lune des Pirates

David TconcertsLaisser un commentaire

Breton

Breton. Pas comme un Breton mais plutôt comme André Breton. En effet, Breton est un collectif londonien de musiciens et bidouilleurs de vidéos et de sons, et non pas une fanfare de joueurs de biniou. Leur premier album, Other People’s Problems, est probablement un de ceux qui a le plus fait parler en 2012 (avec les autres Anglais de Alt-J et leur An Awesome Wave). Pour ma part j’avais découvert l’album sur le tard, en voyant que le groupe tournait en France en septembre. J’avais alors découvert un album hyper inventif, réussissant à mélanger beaucoup d’influences diverses de manière inventive et créatrice. Et pourtant je trouvais à ce Other People’s Problems des longueurs et quelques imperfections. Qu’en serait-il sur la scène de la Lune des Pirates en ce 25 septembre 2012 ?

J’arrive sur place en retard après une longue et mauvaise journée. Nzca/Lines est déjà sur scène pour la 1ère partie et la Lune est déjà pleine, ce qui est assez rare. Après cette première partie vraiment sympa, j’écoute quelques conversations : le public (plutôt très jeune dans son ensemble) a vraiment beaucoup d’attentes. A un moment donné, le manager du groupe s’énerve contre le 1er rang qui refuse d’enlever vêtements et sacs du bord de scène. Les spectateurs en cause finissent par obtempérer et lancent un premier avis bien tranché : « comment ils ont la grosse tête les Bretons ! » Je me rappelle alors pourquoi la Lune des Pirates est un lieu qu’on aime détester et inversement.

Vient le moment où Breton monte sur scène. Et là, il ne faudra pas 2 morceaux, peut-être même pas un à Roman Rappak et sa bande pour mettre tout le monde d’accord : Breton est un groupe énorme sur scène. Et quand arrive le morceau Edward The Confessor, c’est le délire dans la Lune des Pirates. Délire qui ne cessera plus jusqu’à la fin du set, à peine entrecoupé de quelques échanges en français avec le public.

A la sortie, le même groupe de spectateurs qui prétendait que Breton se la jouait un peu trop rendait un tout autre avis : « ça c’était du concert ! » Et moi de me dire que j’avais rarement entendu un son aussi parfait dans une salle de concert.

Voir les photos de Breton

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.