Body/Head @ le Grand Mix

David TLaisser un commentaire

Body/Head, c’est le nouveau projet de Kim Gordon. Je n’ai jamais vu Sonic Youth en live, et j’aurais sans doute préféré, mais avoir une occasion de voir une icône du rock quasi soixantenaire comme Kim Gordon, ça ne se refuse pas. Quand je débarque au Grand Mix pour cette soirée d’ouverture de la saison, il n’y a pas le public des grands soirs mais tout de même un peu de monde. On sent comme une espèce de tension parmi les présents. Selon quelques bribes de conversations entendues, les gens conviennent que Kim Gordon est une sorte de déesse vivante, mais son projet Body/Head est perçu comme très, très (trop ?) expérimental.

Après la bonne première partie assurée par les Belges de Ping Pong Tactics, le duo Kim Gordon/Bill Nace aka Body/Head (qui est le body, qui est le head ?) monte sur scène. Bill Nace a devant lui 7 ou 8 pédales d’effets pour sa guitare. Kim Gordon est la seule à avoir un micro. Derrière eux, une rangée d’amplis et, au mur, l’image gigantesque d’un film noir et blanc vidéo-projeté au ralenti.

Ce que j’avais vu sur des vidéos en ligne et que je craignais se produit : il n’y a presque pas de lumière sur scène, seul deux petits spots en arrière-scène diffusent une lumière bleutée qui contribue au contrejour généré par la lumière blanche du film diffusé sur le mur du fond. Pour les photos du concert, la grosse galère commence !

Sur scène, Body/Head enchaîne les expérimentations noisy. Cette musique est d’abord assez obscure, complexe, voire abscons. Le set durera au total environ 45 minutes pour combien de morceaux ? 4 ? Je ne suis plus sûr, j’ai un peu perdu le fil en cours de route. Et si j’ai perdu le fil, c’est bien parce que la musique de Body/Head finit par produire un effet hypnotique. Ce qui n’est pas si mal au final.

Voir les photos de Body/Head

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.